Thème 1 – Chapitre 3 Les échanges économiques

25 10 2012

 SYNTHÈSE Les échanges économiques

Publicités




Les investissements du Qatar vus par Vincent

25 10 2012

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les investissements du Qatar en France

Le Qatar est un petit Emirat du Golfe Persique dirigé par l’émir Hamad Ben Khalifa Al-Thani. Un Emirat est un pays dirigé par un émir, c’est un pays indépendant. Sa superficie est de 11 437 Km². Pour comparaison celle de la France est de 675 417Km². Le Qatar compte 1 800 000 habitants contre 65 000 000 en France, ils sont principalement concentrés dans les 2 plus grandes villes du pays, la capital Doha est la seconde ville de l’Emirat Al rayyan.  C’est un pays très riche grâce à leurs exploitations pétrolières et gazières, classés premier en 2012 au rang du PIB par habitant. Le PIB par habitant sert à mesurer approximativement le revenu de chaque personne.

I. Le Qatar doit se diversifier

Le problème du Qatar est que bientôt les ressources pétrolières et gazières que possèdent leurs sols seront épuisées, ils n’auront donc plus de moyens de s’enrichir. Ce minuscule pays est aussi mal vu dans un monde dirigé par les grandes puissances.
Les grandes puissances actuelles ont construit leurs richesses sur des années voir des siècles, tandis que pour le Qatar tout a été plus simple et plus rapide. Une évolution énorme du PIB de + 160% en 8 ans seulement. Pour changer cela ils doivent donc investir de façon intelligente.

Le Qatar a deux objectifs : être bien vu du reste du monde et investir en dehors du pétrole. A cause de liens commerciaux déjà tissés avec la France l’émir a choisi d’investir principalement dans notre pays.

II. Comment le Qatar fait-il pour se diversifier ?

Pour relever son image le Qatar a crée la chaîne de TV Al Jazeera qui lui permet un grand coup au niveau de la communication. En 2008 la chaîne comptait entre 35 et 40 millions téléspectateurs par jour dans le monde.
Le pays a obtenu l’organisation de la Coupe du Monde de football en 2022, ce qui permettra au monde entier de découvrir le pays.
Le Qatar a aussi crée un projet d’aide visant les banlieues avec l’Etat Français et les territoires ruraux. Il consiste à mobiliser 100 à 150 millions d’euros. Ce n’est qu’une moitié, l’autre partie sera financée par l’Etat  pour favoriser le développement des entreprises privées nées en banlieues. La sélection des entreprises sera bien sûr faite par l’Etat français.

Mais l’objectif principal du Qatar reste bien sûr lucratif.

Un investissement aussi lourd ne peut être uniquement dans le but d’améliorer son image. Le but le plus important de cet investissement est de créer des partenariats stables avec les petites et moyennes entreprises françaises.
D’autres investissements plus importants concernent les capitaux de certaines grandes entreprises dans lesquelles le Qatar est entré. Et ceci dans plusieurs domaines.
Il y a bien sûr l’acquisition la plus connue qui est celle du PSG mais aussi du Club de Handball de Paris. En 2006 quand les Qataris pensaient déjà à acheter le PSG, le maire de Paris était contre et m’était même en doute l’origine de tout cet argent.
Aujourd’hui l’image du pays s’est améliorée et le Qatar a pu  réussir ses rachats d’entreprises sans aucun refus. Les Qataris aiment aussi le luxe et entrent dans le capital des plus grands palaces français de Paris à Cannes.
A ce jour ils sont aussi le second actionnaire du numéro 1 des entreprises du BTP Vinci.

Le Qatar est donc en train de réussir ses objectifs et s’assure un avenir radieux même sans pétrole ni gaz.

Liens :

http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/10/08/qui-a-peur-du-qatar_1771772_3232.html

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2012/02/25/les-ambitions-demesurees-d-une-micro-monarchie_1648126_3218.html

http://www.lemonde.fr/economie/article/2012/09/25/le-qatar-investit-massivement-en-france_1764716_3234.html

http://www.metrofrance.com/paris/le-fonds-franco-qatari-prend-forme/mljj!Y26rd5AUdLTI2/

http://www.metrofrance.com/info/l-ambassadeur-du-qatar-precise-les-ambitions-de-son-pays-en-france-interview/mljj!De0rYky3pb1U/





Hausse des prix du carburant vue par Jason

24 10 2012

Ce diaporama nécessite JavaScript.

LE PRIX DES CARBURANTS

1- Composition du prix des carburants en France

Le prix est une information de la valeur accordée aux produits, plus un prix est élevé, plus il a de la valeur pour les consommateurs.

Le prix coordonne aussi les actions des acheteurs et des vendeurs. Le prix se forme grâce à la loi de l’offre et la demande.

– Plus la demande augmente et si l’offre baisse alors le prix augmente

– Plus l’offre augmente et si la demande diminue, les prix diminuent.

– Depuis 1956, la demande de carburants n’a fait que s’accroître, car il y a de plus en plus de conducteurs en France, il y a actuellement, environ 37 millions d’automobilistes en France.

L’offre a continué de s’accroître. Les pays exportateurs de pétrole sont membres de L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). Ces pays ont un rôle très important dans le prix des carburants, ce sont eux qui offrent la possibilité aux entreprises d’extraction de pétrole le droit de s’installer en contre partie d’une certaines sommes des recettes. Et il y a des quotas (quantité limitée ou réglementaire) d’extraction pour les pays de 24,84 millions de barils par jour.

Pour l’essence (SP95) ; en France, en Janvier 2012, le prix de l’essence est de 1,55€

– le coût du Brent représentait 34,8% du prix de vente final, ce qui représente 0,53€

– le coût du raffinage représente 2,3%, ce qui représente 0,03€

– le coût de distribution représente 7,1%, ce qui représente 0,11€

– les taxes de l’Etat représentent 55,8%, ce qui représente 0,86€

Pour le gazole ; en France, en Janvier 2012, le prix du gazole est de 1,42€

– le coût du Brent représentait 38,1% du prix de vente final,  ce qui représente 0,54€

– le coût du raffinage représente 7,4%, ce qui représente 0,10€

– le coût de distribution représente 7,1%, ce qui représente 0,10€

– les taxes de l’Etat représentent 47,4%, ce qui représente 0,67€

Evolution du prix du Brent depuis 1990

Source : http://www.cairn.info/revue-de-l-ofce-2008-3-page-29.htm

2 – Le blocage des prix du carburant et ses conséquences


Plusieurs agents économiques interviennent pour limiter la hausse des prix :

L’Etat baisse la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) et la TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée)

Tout d’abord, l’Etat baisse ses taxes de plusieurs centimes d’euro ce qui entraîne une perte à hauteur de 300 millions d’euros sur ses revenus. L’Etat devra donc trouver d’autres moyens pour assurer ses recettes. Je n’ai pas trouvé des informations à ce sujet mais je suppose que l’Etat pourra, par exemple, augmenter les impôts prélevés sur les entreprises (impôts sur les sociétés) et des ménages (impôts sur les revenus). Cela entraînerait un risque de baisse du pouvoir d’achat des ménages. Si le pouvoir d’achat diminue, alors les ménages consommeront moins. Le fait que les ménages consomment moins entraîne une diminution de la demande. Les pays producteurs de pétrole continueront encore de produire du pétrole car cette énergie est indispensable à notre époque donc la loi de l’offre et de la demande est différente pour cette source d’énergie.

Les entreprises de distributions (structure dont l’activité est la distribution de produit afin de les vendre aux clients ….) Leclerc, Magasins U, Total ….  baissent aussi leurs prix afin de limiter la  hausse des carburants.

En Septembre, la quantité de carburants importée à chuté de 6,4% par rapport à Septembre 2012. Mais les distributeurs ne sont pas inquiétés, car ils exportent dans d’autre pays. Si les distributeurs vendent moins de carburants, leur chiffre d’affaires baissera et ils seront à leur tour obligés de licencier. Si les entreprises licencient, cela entraînera la hausse du chômage et diminuera le pouvoir d’achat des consommateurs.

Les raffineries de pétrole :  Ces entreprises sont spécialisées dans la transformation de pétrole brut en carburants automobiles, aéronotiques…. Les raffineries gagnent aussi un certain pourcentage sur la vente des carburants (graphique 1)

Quelques définitions :

– Le coût de distribution des carburants : Les coûts de production sont les coûts auxquels une entreprise doit faire face afin d’assurer sa production de biens .

– cours de brut : Il existe deux types de pétrole, le brut et le rafinné

– Baril de Brent : Brent est un gisement de pétrole situé en mer du Nord

– Endiguer :   Freiner à nouveau

– Des mesures « pérennes » : Des mesures pérennes sont des mesures qui sont faites pour durer à long terme

– Baril : Le baril constitue l’unité de mesure des volumes de pétrole brut,le baril équivaut à 159 litres environ

Sites utilisés :

http://www.boursier.com/actualites/economie/les-prix-des-carburants-sont-deja-repartis-a-la-hausse-16960.html

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/20121009trib000723704/prix-a-la-pompe-la-remontee-du-baril-vient-contrarier-la-politique-du-gouvernement.html

http://www.boursereflex.com/lexique/baril_de_petrole

http://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/structuration-des-prix-de-l-essence-et-du-gazole-france

http://tempsreel.nouvelobs.com/l-observatoire-des-promesses-de-francois-hollande/20120823.OBS0308/le-blocage-des-prix-des-carburants-evapore.html

http://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/structuration-des-prix-de-l-essence-et-du-gazole-france

http://www.gouvernement.fr/gouvernement/baisse-du-prix-des-carburants-jusqu-a6centimes

http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/08/28/baisse-du-prix-de-l-essence-quelles-consequences-reelles_1752167_823448.html

http://lci.tf1.fr/economie/consommation/carburants-la-consommation-chute-encore-7582870.html

http://www.geog.umontreal.ca/geotrans/fr/ch5fr/appl5fr/opecfr.html

http://www.enviro2b.com/2011/06/08/petrole-vers-une-hausse-des-quotas-de-lopep/





Information parents

18 10 2012

LUNDI 19 NOVEMBRE

Réunions parents-professeurs au lycée

Possibilité de prendre rendez-vous grâce :

– à votre enfant qui vient directement proposer un rendez-vous,

– au carnet de correspondance,

– par un mail : prof.ecogest@gmail.com,

 Rencontre sans rendez-vous possible directement sur place.

A bientôt à la réunion,

Cordialement,

Mme Boissin





« Les patrons de Renault et PSA inquiets » par Alicia

16 10 2012

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les patrons de Renault et PSA inquiets pour l’avenir de l’industrie automobile.

1) Inquiétudes des PDG de Renault et PSA

Le PDG de Renault M. Carlos Ghosn et le PDG de PSA M. Philippe Varin sont inquiets. Ils estiment que les ventes en 2012 ont chuté entre 8 et 12 % en Europe mais surtout en France. Entre la baisse du marché européen, la suppression de plusieurs postes et des salariés, ce qui est dû à la baisse de la demande de voitures qui entraîne la baisse de l’offre. Celle-ci amène une baisse de production et en conséquence une baisse du chiffre d’affaires.

Les deux patrons demandent au gouvernement l’amélioration de la compétitivité de l’industrie française. La compétitivité est l’aptitude pour une entreprise, un secteur ou l’ensemble des entreprises d’une économie à faire face à la concurrence effective ou potentielle.

Ils demandent en plus de ceci, d’alléger les charges sur les emplois industriels : le salarié touchera toujours le même salaire mais l’employeur demande à payer moins de charges sur celui-ci. (Coût du travail).

Coût du travail : est l’ensemble des dépenses de l’entreprise liées à l’utilisation de la main d’oeuvre. Il comprend donc les salaires versés aux salariés et l’ensemble des cotisations sociales.

2) Des accords de compétitivité.

La compétitivité est l’aptitude pour une entreprise, un secteur ou l’ensemble des entreprises d’une économie à faire face à la concurrence effective ou potentielle.

                      a) L’accord de PSA

Cet accord concerne les syndicats et la direction. Ils se sont entendus contre un gel des salaires de deux ans (c’est-à-dire qu’il n’y aura pas d’augmentation de salaire) et en contrepartie d’une rémunération supplémentaire : l’intéressement. L’accord d’intéressement est une méthode optionnelle (qui n’est pas obligatoire) qui peut être exercée dans toutes entreprises peu importe la nature de leur activité. Cet accord est mis en place pour faire bénéficier les salariés d’un complément (d’un plus) de rémunération (revenu) en fonction des réalisations d’objectifs associés aux prestations de l’entreprise.

Ceci va limiter l’effet sur le gel des salaires. Grâce à cet accord, les salariés vont conserver leurs emplois car le site va encore produire.

                     b) L’accord de Renault

Renault, pour ces accords demande au gouvernement une amélioration de la compétitivité. L’Etat encourage les constructeurs français qui innovent, cherchent et inventent des nouveaux styles et des nouveaux moteurs.

Renault tient l’équilibre, sa situation n’est pas alarmante grâce à l’alliance qu’ils ont avec Nissan et son internationalisation (c’est-à-dire de développer une entreprise au-delà de son marché national) plus importante que celle de PSA. Renault maintient un équilibre de ventes positives pour le reste de l’année 2012.

Il dit avoir besoin de flexibilité dans le travail. En économie la flexibilité caractérise la souplesse de l’organisation et des moyens de production :

la flexibilité dans le travail, qui est la capacité d’une entreprise à s’adapter aux évolutions de la demande du marché et de son environnement économique.

la réactivité industrielle, qui est l’ensemble des moyens de productions en équipements, ressources humaines et sous-traitance.

la flexibilité des ateliers, qui est les machines et les agencements pour une meilleure rapidité.

Renault va obtenir cette flexibilité en traitant ce sujet en interne, en négociation avec les partenaires sociaux.

Conclusion :

En conclusion, ces industries demandent une amélioration de la compétitivité pour mieux faire face à la concurrence des autres industries.

Articles utilisés :

http://economie.trader-finance.fr/competitivite/





Thème 1 – Chapitre 3 : Méthodologie exploitation d’un tableau

16 10 2012

Thème 1 – Chapitre 3 : les échanges économiques

Dossier élève : analyse des échanges commerciaux de la France





Thème 1 – Chapitre 3 : Les échanges économiques

15 10 2012

Dossier élève distribué en classe








%d blogueurs aiment cette page :