Laboratoire Sanofi : un nouveau plan de restructuration, vu par Morgan

20 11 2012

Ce diaporama nécessite JavaScript.

I) Présentation de l’entreprise

Sanofi est le plus grand laboratoire pharmaceutique français, mais aussi un des premiers exportateurs, qui emploie plus de 28 000 salariés sur 4 sites différents. Sanofi a réalisé en 2011 un chiffre d’affaires évalué à plus de 33 milliards d’euros avec un bénéfice net de 8.8 milliards d’euros.

II) Présentation du plan de restructuration

Malgré ces résultats très positifs, Sanofi annonce un futur plan de restructuration, le 3ème depuis 2008 qui va engendrer la suppression de 914 postes d’ici 2015. Il est présenté dans le but d’augmenter la performance économique de la société mais le licenciement boursier fait débat.

III) Les raisons de ce plan

Ce plan de restructuration est fait dans le but de concentrer son activité principale, la recherche et le développement, dans des pôles de compétence pour la rendre plus efficace. Sanofi anticipe ansi la perte de leurs brevets dans les prochaines années.

Une perte de brevets entraînera une perte importante sur le chiffre d’affaires avec la concurrence des médicaments génériques (jusqu’à 80% de perte de CA en 6 mois pour un médicament génériqué). Une fois que le brevet devient public, des laboratoires peuvent commercialiser ces mêmes médicaments sans avoir à investir dans la recherche. Comme les médicaments sont remboursés, la sécurité sociale favorise l’utilisation des génériques puisqu’ils sont moins chers. Ce problème de perte de brevets explique pourquoi l’industrie pharmaceutique marche au ralenti ces dernières années, investit de moins en moins dans la recherche avec donc moins de nouveaux médicaments.

Du coup, ça entraîne une baisse de compétitivité pour Sanofi et les plans de restructuration mis en place, de plus en plus fréquents dans l’industrie pharmaceutique, visent à réduire les coûts mais aussi à continuer à augmenter la rémunération des actionnaires au détriment de la recherche et des emplois.

IV) La réaction des salariés

Face à ce plan, les salariés défendent leurs emplois en manifestant et en organisant des grèves, en sollicitant les pouvoirs publics notamment Arnaud Montebourg (ministre du redressement productif).

Certains médecins ont également exercé des pressions sur le laboratoire en arrêtant la prescription des médicaments de Sanofi. Ce genre de mouvement permet à ce jour de limiter le nombre de licenciements et de favoriser les départs volontaires.








%d blogueurs aiment cette page :