Hausse des prix du carburant vue par Jason

24 10 2012

Ce diaporama nécessite JavaScript.

LE PRIX DES CARBURANTS

1- Composition du prix des carburants en France

Le prix est une information de la valeur accordée aux produits, plus un prix est élevé, plus il a de la valeur pour les consommateurs.

Le prix coordonne aussi les actions des acheteurs et des vendeurs. Le prix se forme grâce à la loi de l’offre et la demande.

– Plus la demande augmente et si l’offre baisse alors le prix augmente

– Plus l’offre augmente et si la demande diminue, les prix diminuent.

– Depuis 1956, la demande de carburants n’a fait que s’accroître, car il y a de plus en plus de conducteurs en France, il y a actuellement, environ 37 millions d’automobilistes en France.

L’offre a continué de s’accroître. Les pays exportateurs de pétrole sont membres de L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). Ces pays ont un rôle très important dans le prix des carburants, ce sont eux qui offrent la possibilité aux entreprises d’extraction de pétrole le droit de s’installer en contre partie d’une certaines sommes des recettes. Et il y a des quotas (quantité limitée ou réglementaire) d’extraction pour les pays de 24,84 millions de barils par jour.

Pour l’essence (SP95) ; en France, en Janvier 2012, le prix de l’essence est de 1,55€

– le coût du Brent représentait 34,8% du prix de vente final, ce qui représente 0,53€

– le coût du raffinage représente 2,3%, ce qui représente 0,03€

– le coût de distribution représente 7,1%, ce qui représente 0,11€

– les taxes de l’Etat représentent 55,8%, ce qui représente 0,86€

Pour le gazole ; en France, en Janvier 2012, le prix du gazole est de 1,42€

– le coût du Brent représentait 38,1% du prix de vente final,  ce qui représente 0,54€

– le coût du raffinage représente 7,4%, ce qui représente 0,10€

– le coût de distribution représente 7,1%, ce qui représente 0,10€

– les taxes de l’Etat représentent 47,4%, ce qui représente 0,67€

Evolution du prix du Brent depuis 1990

Source : http://www.cairn.info/revue-de-l-ofce-2008-3-page-29.htm

2 – Le blocage des prix du carburant et ses conséquences


Plusieurs agents économiques interviennent pour limiter la hausse des prix :

L’Etat baisse la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE) et la TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée)

Tout d’abord, l’Etat baisse ses taxes de plusieurs centimes d’euro ce qui entraîne une perte à hauteur de 300 millions d’euros sur ses revenus. L’Etat devra donc trouver d’autres moyens pour assurer ses recettes. Je n’ai pas trouvé des informations à ce sujet mais je suppose que l’Etat pourra, par exemple, augmenter les impôts prélevés sur les entreprises (impôts sur les sociétés) et des ménages (impôts sur les revenus). Cela entraînerait un risque de baisse du pouvoir d’achat des ménages. Si le pouvoir d’achat diminue, alors les ménages consommeront moins. Le fait que les ménages consomment moins entraîne une diminution de la demande. Les pays producteurs de pétrole continueront encore de produire du pétrole car cette énergie est indispensable à notre époque donc la loi de l’offre et de la demande est différente pour cette source d’énergie.

Les entreprises de distributions (structure dont l’activité est la distribution de produit afin de les vendre aux clients ….) Leclerc, Magasins U, Total ….  baissent aussi leurs prix afin de limiter la  hausse des carburants.

En Septembre, la quantité de carburants importée à chuté de 6,4% par rapport à Septembre 2012. Mais les distributeurs ne sont pas inquiétés, car ils exportent dans d’autre pays. Si les distributeurs vendent moins de carburants, leur chiffre d’affaires baissera et ils seront à leur tour obligés de licencier. Si les entreprises licencient, cela entraînera la hausse du chômage et diminuera le pouvoir d’achat des consommateurs.

Les raffineries de pétrole :  Ces entreprises sont spécialisées dans la transformation de pétrole brut en carburants automobiles, aéronotiques…. Les raffineries gagnent aussi un certain pourcentage sur la vente des carburants (graphique 1)

Quelques définitions :

– Le coût de distribution des carburants : Les coûts de production sont les coûts auxquels une entreprise doit faire face afin d’assurer sa production de biens .

– cours de brut : Il existe deux types de pétrole, le brut et le rafinné

– Baril de Brent : Brent est un gisement de pétrole situé en mer du Nord

– Endiguer :   Freiner à nouveau

– Des mesures « pérennes » : Des mesures pérennes sont des mesures qui sont faites pour durer à long terme

– Baril : Le baril constitue l’unité de mesure des volumes de pétrole brut,le baril équivaut à 159 litres environ

Sites utilisés :

http://www.boursier.com/actualites/economie/les-prix-des-carburants-sont-deja-repartis-a-la-hausse-16960.html

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/20121009trib000723704/prix-a-la-pompe-la-remontee-du-baril-vient-contrarier-la-politique-du-gouvernement.html

http://www.boursereflex.com/lexique/baril_de_petrole

http://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/structuration-des-prix-de-l-essence-et-du-gazole-france

http://tempsreel.nouvelobs.com/l-observatoire-des-promesses-de-francois-hollande/20120823.OBS0308/le-blocage-des-prix-des-carburants-evapore.html

http://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/structuration-des-prix-de-l-essence-et-du-gazole-france

http://www.gouvernement.fr/gouvernement/baisse-du-prix-des-carburants-jusqu-a6centimes

http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/08/28/baisse-du-prix-de-l-essence-quelles-consequences-reelles_1752167_823448.html

http://lci.tf1.fr/economie/consommation/carburants-la-consommation-chute-encore-7582870.html

http://www.geog.umontreal.ca/geotrans/fr/ch5fr/appl5fr/opecfr.html

http://www.enviro2b.com/2011/06/08/petrole-vers-une-hausse-des-quotas-de-lopep/








%d blogueurs aiment cette page :